À LA UNE

Le déodorant est un indispensable de la salle de bain. Les formules “anti-transpirantes”, longtemps plébiscitées pour leur efficacité, sont aujourd’hui décriées : contrairement aux déodorants classiques qui luttent contre les mauvaises odeurs grâce à des agents antibactériens (comme l’alcool) ou des substances absorbantes, les anti-transpirants agissent directement sur le processus de sudation : les sels

À LA UNE

L’Oréal a annoncé le 2 avril 2019 son intention de faire de son usine d’Aulnay-sous-Bois, dans le département de Seine-Saint-Denis, un site de production dédiés aux parfums luxe du groupe. 15 millions d’Euros investis dans une “Manufacture des parfums” L’Oréal poursuit la réorganisation de ses activités industrielles au sein des sites de production français. L’activité

À LA UNE

Dans une étude parue le 28 mars dernier, l’association Agir pour l’environnement révèle que de nombreux dentifrices disponibles sur le marché contiennent une substance potentiellement nocive. Dans son viseur, le dioxyde de titane, un additif utilisé dans les dentifrices, mais aussi dans certains médicaments et produits alimentaires. Deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de

À LA UNE

Sacrés labels En 2018, la publication de la norme internationale ISO 16128 rebat les cartes au pays du bio. Les industriels issus de la cosmétique dite “conventionnelle” ont désormais le champ libre pour apposer les mentions “bio” et “naturel” sur des produits contenant des ingrédients controversés [voir épisode 1 : la norme ISO 16128 ou

À LA UNE

Le lancement en France de la marque Love Beauty and Planet par le groupe Unilever confirme l’appétence des grands groupes pour le marché des cosmétiques naturels. Love Beauty and Planet : une marque végane et cruelty free La marque, déjà lancée aux Etats-Unis, en Belgique, aux Pays-Bas, en Suède, en Finlande et au Royaume Uni

À LA UNE

Une récente recommandation de l’Agence Nationale de Sécurité du médicament et des produits de santé, organisme étatique chargé de garantir la sécurité des produits de santé relance le débat sur le phénoxyéthanol, conservateur controversé utilisé en cosmétique. Le 20 mars 2019, l’ANSM a émis une décision de politique sanitaire (DPS) demandant aux fabricants de produits